> > Dolit,Keliki Painting School,Ecole de peinture miniature balinaise
Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
     KELIKI  PAINTING  SCHOOL                                 
                             L'école de peinture miniature traditionnelle balinaise
                              Chambres d'hôtes au village des peintres de Keliki


                                                          Keliki Painting School
                                                          Br. Triwangsa, Desa Keliki,
                                                          Kec. Tegallalang 80561, Kab. Gianyar
                                                          Bali, Indonesia


                                                                        kps.keliki@free.fr                                                  



Hérons et grevêches -peinture bali
"Hérons et grevêches" par le peintre Dolit"


 Le Style Keliki
                         
A 15 minutes d'Ubud, capitale des Arts de Bali, se trouve le petit village de Keliki qui concentre les peintres du "Style Keliki". Les écoles dites "d'Ubud" à Bali ainsi que l'école de Yogjakarta à Java sont les deux grands centres de la peinture traditionnelle en Indonésie. Le "Style Keliki" est une des écoles de la miniature traditionnelle balinaise.
Le “Style Keliki” désigne cet art de la miniature balinaise qui remonte à des temps anciens et que la tradition orale a continué de perpétuer jusqu’à nos jours. L'école de Keliki hérite de l'ancienne école de Batuan mais a su quant à elle, conserver les règles de l'authenticité première alors que l'école de Batuan, de par sa situation proche des lieux touristiques, a fini par céder à l'influence de la peinture contemporaine dite abstraite.
     Rama et Sita, héros du Ramayana, par Dolit    
 
L’art à Bali possède une fonction sacrale et pour un peintre-paysan de Keliki, peindre une Sarasvati (déèsse de la Connaissance, de la Parole et des Arts) ou un Rama et Sita a toujours relevé d’un acte rituel, d'une sorte de méditation artistique : on se doit d'honorer les Dieux en les imitant pour créer de la beauté.
Les thèmes sont :
  -  soit d'inspiration religieuse (personnages du panthéon hindouiste, Ramayana, Mahabharata ...)

   -  soit figurent les danses rituelles du théâtre et de l'opéra de cour (Barong, Baris, Legong, Kecak ...)
  -  soit liés à la description de la nature (récolte du riz, paysages d'oiseaux et de hérons ...)
  -  soit plus rarement d'inspiration libre (scènes de grenouilles anthropomorphes, portraits, etc).
Les techniques modernes qu’apportèrent les nombreux peintres occidentaux dès 1920 aux alentours d’Ubud (Walter Spiess, Adrien Jean Le Mayeur, Willem Gerard Hofker, Miguel Covarrubias, Arie Smit, etc ...)  renouvelèrent la technique du graphisme et diversifièrent le matériau sans que les peintres balinais ne se détournent de la tradition et de ses thèmes de représentation. Dans le Style Keliki, les peintures sont réalisées sur papier cartonné (type Canson) aux encres de Chine et aux couleurs acryliques. Le stylet est taillé très finement en biseau à partir d'une petite branche de cocotier, une autre entaille créera une poche contenant l'encre de Chine (on voit de plus en plus apparaitre les pointes de type Rothring). Les ombrages sont réalisés au pinceau et à l'encre de Chine tandis que les aplats et dégradés sont réalisés au pinceau et à l'acrylique.
                                                                
                                                                  La Keliki Painting School

 
La demande des étudiants occidentaux (principalement européens, asiatiques et australiens) a amené Dolit à créer en 2009 la KPS (Keliki Painting School), dont la pédagogie a été spécialement adaptée en direction soit des étudiants et élèves venus des quatre coins du monde soit des touristes occidentaux et asiatiques de passage.
Les 22 enseignants de l'école délivrent leurs cours particuliers à leurs tables de peinture respectives. Des rotations de cours sont souvent pratiquées, afin d'expérimenter divers enseignants.
 

A qui s'adresse la KPS (Keliki Painting School) ?
  • La KPS s'adresse aux étudiants des écoles des Beaux-Arts, écoles de Graphisme, étudiants en Arts Appliqués, étudiants en Arts Plastiques désireux de se former aux techniques de la peinture miniature balinaise. 
  • La KPS s'adresse aux peintres et artistes confirmés désireux d'approfondir leur technique en s'enrichissant des règles du graphisme et de la peinture miniature balinaise.
  • La KPS s'adresse aux débutants désirant s'initier à la peinture miniature balinaise.
  • La KPS s'adresse aux voyageurs de Bali, adultes et enfants, désirant s'immerger dans la vraie vie balinaise au sein d'un village traditionnel de peintres-paysans.

   Cours avec Pitri dans la galerie de ce balé  (© Laurence K)
Contenu des stages et cours de peinture

Le contenu des cours est modulable en fonction de la durée de l'enseignement : un visiteur ne désirant qu'une seule demi-journée se verra proposer une simple initiation à la technique de l'ombrage ou aux aplats de couleur.
Pour les sessions plus longues et stages, après une petite évaluation du niveau de l'élève, tous les stades de la réalisation d'une peinture seront abordés depuis une feuille blanche cartonnée (graphisme et trait, ombrage, chromatisme ...).
                                                       Origines de l'école et perpétuation du Style Keliki
    
Dolit, initiateur de l'école, fut l'élève de Gusti Nyoman Sudara, le fils de I Gusti Nyoman Lempad (1862 - 1978), célèbre peintre balinais qui aura connu, grâce à son extrême longévité, l'ensemble des grands peintres occidentaux venus vivre à Bali. Dolit créa en 1991 le "Studio" afin de former dès leur plus jeune âge à la peinture miniature les enfants non-scolarisés du village. Ses plus anciens élèves sont à présent des peintres reconnus tels que Wayan Lodra, son frère Denik, Nyoman, son neveu Brahma, Mas, Mudita et Riong qui ont également ouvert chacun une table de peinture chez eux et à travers les générations répétées des jeunes artistes qu’ils continuent de former, ils contribuent à la perpétuation de cet art ancestral de la miniature balinaise.


Trois apprentis venus apporter le travail accompli
  à la maison et recevoir les appréciations de Dolit
  Chaque table de peinture regroupe de 5 à 8 élèves. Dès le retour de l'école, certains jeunes apprentis viennent y peindre alors que la plupart des autres enfants peignent chez eux à la maison, souvent partagés entre l'exercice de leur art et des tâches familiales agricoles. Plus tard, ils rendront compte de leur travail à Dolit, Lodra, Nyoman, Mas, Mudita ou Riong qui les rétribueront (ou non) selon le progrès réalisé. 
C'est directement au village de Keliki que l'on peut découvrir cette peinture de qualité, les échoppes d'Ubud ne présentant le plus souvent que des oeuvres très moyennes, les peintres n'apportant habituellement aux marchands des villes voisines que le second choix (les prix au village sont sans les énormes commissions que s'octroient les revendeurs et intermédiaires et soutiennent directement l'artiste et les élèves des diverses tables de peinture).

 
              Ces peintres s'évertuent de préserver intact et d'enseigner cet art séculaire du village de Keliki. Dotés tous d'un pointillisme rigoureux, les peintres de la Keliki Painting School estiment cependant que la conservation d'un art ancestral passe aussi par son perpétuel renouvellement, sans toutefois concéder à aucune forme de facilité ni à la remise en cause des fondements de la tradition, au nom d'un prétendu modernisme.
Leurs créations ont fait souvent l'objet de commandes de la part d'Occidentaux, de collectionneurs et conservateurs javanais ou de la sphère asiatique (Japon, Corée, Malaisie ...).
Toute ces familles ont été initiés à la peinture dès le plus jeune âge, ce qui fait de ces habitations de véritables "ruches" de peintres.
Excepté Lodra qui est un hors-caste ou Sudra, toutes ces familles appartiennent à la lignée des Ksatryas (descendants de la royauté et de
la noblesse, tenants du pouvoir temporel), seconde des 3 castes de l'Hindouisme après les Brahmanas (tenants du pouvoir spirituel) et avant les Wesyas (fonctionnaires et commerçants du royaume) ; leurs ancêtres faisaient partie des cours du Royaume de Majapahit qui dûrent fuir Java devant l'avancée de l'Islam pour s'établir à Bali au XVè siècle, accompagnés de leurs artistes, musiciens et danseurs, sculpteurs sur bois et sur pierre, orfèvres et forgerons, conteurs, montreurs de marionnettes et peintres.



 
 
                                                            Dolit en pleine ébauche                      Un jeune peintre s'applique à ombrer     Concentré sur son trait, le peintre passe                                 d'un grand format                            une représentation des "Ancêtres"         des heures à parfaire un "Rama et Sita"
          
                       
          La table de peinture accueille tant les jeunes peintres                               Mas au stade de l'ébauche (© Christelle)    
                   du village que les étudiants occidentaux

                      
          Lodra devant un grand format de la déesse Saraswati                    Nyoman à sa table de peinture (© Nathalie et Thierry)

                                                     
                Ombrage d'un Barong par Putra                     Brahma au travail (© Christelle)                   Anom, très concentré (© Christelle)



                                                                           
                                                                                      Siti et Ebi préparent la relève (© Geneviève)





  referencement - Brioude - Internet 


 

© 2010 - 2014 All Rights Reserved.



 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement